Déj.Conf.Débat : CRITIQUE PHILO DES DROITS DE L’HOMME /Hedi MAJRI

Lundi 06 novembre 2017 à 12h00
Hôtel Montaigne à Cannes

Hedi MAJRI nous présentera son livre
« CRITIQUE DE LA PHILOSOPHIE DES DROITS DE L’HOMME »
paru aux éditions OVADIA.

Pour mettre fin aux intérêts particuliers que tirent les individus et les Etats de la marchandisation des droits de l’homme, nous avons jugé nécessaire de démonter les philosophies qui ont présidé à leur naissance et à leur évolution. Ces philosophies ont fait de l’homme un moyen, alors qu’il est une fin absolue. Cette critique de la forme et du contenu, de la théorie et de la mise en pratique des droits de l’homme, met à nu la véritable intention des fondateurs, et prépare aujourd’hui les uns et les autres à avoir la foi dans la défense et l’application de ces droits en question. Elle prépare aussi les prémices du futur progrès moral de l’homme et les nouveaux horizons des systèmes politiques aujourd’hui vieillis et parfois obsolètes ou dogmatiques.

Agapes :
Apéritif – Buffet de spécialités sénégalaises – Vins, eau et café

Triangle
AB 25€ – NON AB 35€

Dîner Conf.Débat : L’ENRACINEMENT DYNAMIQUE /Michel MAFFESOLI

Samedi 25 nov 2017 à 20h00
Novotel Cannes Montfleury

Michel MAFFESOLI nous entretiendra sur le thème 
« L’ENRACINEMENT DYNAMIQUE »

D’un côté, avec la mondialisation, on est en temps réel à Paris, Tokyo ou New York, de l’autre, on est dans la tradition, le local, le territoire et on évacue la modernité. L’un et l’autre existent corrélativement. C’est la métaphore du pont et de la porte qui sont représentés sur les billets d’euro. Le pont c’est la mondialisation qui me relie au reste du monde, la porte c’est la porte que l’on a besoin de fermer pour se retrouver chez soi. La grande caractéristique du Moyen Âge, c’était l’empire : un ensemble vide qui coexistait à côté de baronnies et de cantons forts. Aujourd’hui, on assiste au même phénomène. L’État-nation subsiste encore mais ce qui devient plus important ce sont d’un côté les empires européen, asiatique et autres et, de l’autre, les baronnies. Celle de Lille et du Nord en est une. Elle permet l’enracinement dynamique. Jusqu’à maintenant on ne pensait la dynamique qu’à partir du déracinement « on montait à Paris » pour réussir , là c’est le contraire. La dynamique provient des racines. C’est la fin du jacobinisme pyramidal et centralisateur et l’émergence d’un « localisme » mettant l’accent sur le pays, le canton et une langue qui est un idiotisme (au sens de ce qui est idiot est particulier), un patois, un dialecte. La rigolade, le bien vivre ensemble, c’est le local tandis que la centralisation représente le principe de réalité.

Agapes :
Apéritif – Grand buffet froid à volonté – Vins, eau et café

Triangle
AB 30€ – NON AB 35€